Hacked By Team System Dz

Hiérachie des relations sociales

La routine a aussi de bons côtés !

Ahh, la routine…  On passe son temps à la vouloir lorsqu’on est seul (qu’est ce que je ne donnerais pas pour ramasser les chaussettes sales d’un homme tous les jours !) et on passe son temps à vouloir l’éviter quand on est en couple (qu’est ce que je ne donnerais pas pour qu’elle arrête de me parler tous les jours de mes chaussettes sales qui trainent). Il est vrai que les années passant, le train-train quotidien ne fait plus trop rêver. Toujours la même tête en face de soi, le même corps au coucher, les mêmes remontrances, les courses, le ménage… La routine s’est bien installée.

Si de nombreux articles vous promettent de briser cette routine à coup de « surprenez-vous ! », « innovez ! » ou encore « communiquez ! », nous, on ne trouve pas ça si simple (sinon, ça se saurait) et on pense que le meilleur moyen de lutter contre la routine, c’est encore de l’accepter. Parce que la routine a aussi ses bons côtés, voici cinq bonnes raisons de vous mettre à la routine !

Par corps par cœur

La routine du quotidien se manifeste bien sûr par la routine sexuelle qui peut s’installer. On vous propose de pimenter vos ébats, tester de nouvelles positions, s’équiper en sex toys : pourquoi pas ! Mais ce qui ne changera pas, c’est que vous ferez toujours l’amour avec la même personne. C’est bien ça la routine. Et c’est souvent parce qu’on  est justement habitué à l’autre, qu’on fournit moins d’effort pour innover. A moins de changer de partenaire (et ce sera de toute façon un éternel recommencement) autant continuer avec ce qu’on a ! Et dites-vous surtout que vous avez bien de la chance !

Pensez à quelle point cette situation est confortable : vous vous connaissez assez pour vous faire plaisir et prendre votre pied (imaginez avec un nouveau partenaire, les risques qui s‘imposent : éjaculation précoce, vaginisme, pratiques louches et on en passe…), vous êtes assez complices pour aborder des jeux coquins sans honte ou au contraire pour ne pas vous forcer quand vous n’en avez pas envie, vous pouvez enfin dormir sans rester collés l’un à l’autre et attraper des crampes. Vous savez ce qui fonctionne, ne fonctionne pas, en gros, dites-vous que le plaisir ressenti grâce à la confiance et les années, est largement supérieur à cette petite excitation (bien éphémère) de la nouveauté.

La paire fait la paix

Le journaliste Jean-Louis Guignon, le disait « on crie beaucoup contre la routine, mais il suffit d’en sortir pour comprendre que c’est le prix de la paix ». Et a priori, la guerre c’est mal, on est contre. La paix dans un couple, dépend aussi de cette bonne vieille routine.

Vous avez toutes les clés pour désamorcer les conflits, les tensions et les réactions de votre partenaire. Vous n’avez presque plus besoin de parler pour vous comprendre. Vous savez que si vous continuez à laisser trainer vos chaussettes, elle continuera à vous le dire en grognant (mais au final, ça doit bien vous plaire, sinon, vous les auriez rangées vos chaussettes) et vous savez aussi qu’il continuera à pester contre vous tant que vous continuerez à lui rabâcher les mêmes choses. Au final, il ne dépend que de vous d’y remédier, et si vous ne le faites pas, c’est que vous devez y trouver votre compte.

La complicité, le regard qui suffit pour se comprendre (et qui évite bien des gaffes quand vous voulez vous sauver d’un dîner par exemple, hop, en un regard, l’excuse est trouvée et approuvée), c’est avec les années que ça s’acquiert et forcément au prix d’une certaine routine. Il faut savoir ce que l’on veut ! Avec la nouveauté, vous allez découvrir de nouvelles choses, certes, mais pas forcément les meilleures (tous les fous ne sont pas enfermés) et comme dit le dicton : on sait ce qu’on perd, on ne sait jamais ce qu’on trouve.

On ne se plante plus

Pour se faire plaisir, pour les petites attentions du quotidien, rien ne vaut la routine ! On peut distinguer trois étapes. Au début, on dit « oui » à presque tout, on n’affirme pas toujours ses goûts et ses convictions (oh merci pour ce pull jaune poussin, j’adore le jaune !), passé ce cap-là, on commence à s’affirmer voire même à s’énerver (mais ça suffit avec le jaune ! j’en peux plus, je déteste le jaune, j’ai toujours détesté) et si ce cap est surmonté (parce qu’il est le cap des turbulences) on arrive au rythme de croisière agréable, où l’on sait exactement ce qui fera plaisir à l’autre (ahhh, t’es trop forte, j’allais justement me l’acheter !)

Vous pouvez commander pour elle au restaurant en cas de retard sans risquer de l’intoxiquer ou de l’énerver au plus haut point (mais bon sang, tu sais que je mange pas de frites, je suis au régime, tu veux que je grossisse c’est ça ?), vous pouvez lui acheter ses caleçons en taille XL, parce qu’il a arrêté de vous faire croire qu’il était mince. Vous savez où partir en vacances (terminé les plans de randonnée parce que vous n’osiez pas lui dire que vous préférez vous pendre que de marcher deux kilomètres), vous savez quel film regarder ensemble (terminé les comédies romantiques avec Meg Ryan en faisant semblant de pleurer), quel livre lui acheter (vous pouvez enfin brûler les Marc Levy qu’elle vous avait offerts). Bref, c’est tout bénéf ! Gain de temps, d’argent et plus de disputes !

On sait qui fait quoi

Le ménage, les courses, la cuisine, la vaisselle, autant de tâches ménagères, pas vraiment glamour et qui il est vrai font du quotidien une routine dont on se passerait bien. Cependant, avec les années, le couple devient également une équipe bien rôdée.

Il vous aura fallu trois ans pour comprendre qu’elle n’était pas douée pour la cuisine, trois ans pour comprendre qu’il ne passerait pas l’aspirateur même si vous lui demandez gentiment. Plutôt que de continuer une lutte sans merci et sans fin pour obtenir quelque chose qui ne viendra jamais, vous lâchez les armes et  composez avec les capacités de chacun (ok, il ne faut pas être bac + 5 pour passer l’aspirateur, mais passons…).

Et cette routine, elle se prépare dés le début d’une relation… Si vous avez tout fait dés le départ dans la maison, pour ressembler au partenaire parfait, ne venez pas ensuite vous plaindre de tout faire et que l’autre ne fait rien au bout de quelques années de relation… Une bonne routine agréable à vivre, ça se travaille !

La routine trace la route de la confiance

Vous n’êtes peut-être pas tous au courant, mais les rapports humains ont aujourd’hui changé. Il y a de plus en plus de célibataires, et pour cause, ils cherchent plus souvent à consommer qu’à s’engager. Entre les hommes qui ne savent pas ce qu’ils veulent, les femmes qui veulent tout, tout de suite mais en restant complètement indépendantes, il ne fait pas bon chercher l’âme sœur par les temps qui courent… On vous passe les espionnages de compte mail, portables et autres pages Facebook, qui rendent les rapports amoureux aussi complexes que virtuels.

Vous, vous avez la chance d’être déjà en couple, bien installé, et donc, d’avoir la confiance de votre partenaire. Certes, vous seriez parfois tenté d’aller vagabonder, de tester votre pouvoir de séduction… tentation d’autant plus forte, qu’avec la confiance, on est moins sur ses gardes et donc moins vigilant. Eh bien, la routine a également l’avantage, de vous faire réfléchir avant de commettre une infidélité par exemple, mais, si vous franchissiez le pas, elle aurait aussi l’avantage de faire réfléchir à deux fois avant de quitter l’autre pour la faute qu’il a commise !

Avantage non négligeable, la routine permet de pardonner, et de donner plus facilement une seconde chance. Parce que croyez-le ou non, vieillir aux côtés de quelqu’un qu’on aime et que l’on connait, ça n’a pas de prix… la routine a définitivement du bon !

posted by 1posteur in Couple,Relation homme-femme and have No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

18 635Commentaires spam bloqué jusqu'à présent parSpam Free Wordpress

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>